Jazz Funk

samedi

Le Jazz Funk pour les enfants!
Studio 2
Majda Bjaoui
Jazz Funk Adultes
Studio 2
Majda Bjaoui

 

La danse Jazz Funk se mélange principalement du style Hip-Hop, Jazz & Waackingle, Modern’ Jazz. C’est un style qui mêle différentes énergies et s’inspirent généralement des musiques pop actuelles, voire électro ou parfois r’n’b et d’autres musiques qui sort un peu des sentiers battus grâce à notre professeur de danse Majda.

Le Jazz Funk demande donc des bases Jazz (souplesse, pirouettes, port de bras) et Hip-Hop (isolation, arrêt, dynamique). C’est un réel exercice d’interprétation corporelle le Jazz Funk est Euphorisant, tonifiant, cette discipline s’effectue sur des musiques actuelles et alterne lenteur et rapidité ce qui favorise la musicalité de l’élève.

Les bienfaits du Jazz Funk

On libére ses énergies au rythme de la musique et on se lâche! Rien de mieux pour relâcher la pression après une longue journée de travail!

L’échauffement est généralement assez cardio et on sculpte sa silhouette en travaillant différentes parties du corps et aussi bien les abdos que les cuisses ou les fessiers. C’est donc l’activité idéale pour faire du sport sans en avoir l’impression, pour se faire plaisir avant tout!

Et bien sûr, comme pour la danse orientale, on gagne en confiance en soi et on apprend à s’assumer! Interdit de jouer les timides sur ce genre de danse assez proche du hip-hop! Il ne faut pas avoir peur de s’exprimer, de s’imposer, voire parfois de se la péter un peu!

Mais avec une bonne prof on arrive assez vite à se lâcher!

Le Jazz Funk, c’est pour qui?

Le cours s’adresse à tous les amoureux de la danse et à celles et ceux qui cherchent à acquérir une certaine fluidité dans leur gestuelle (mobilité des hanches et des épaules notamment). En prime, le travail sur la coordination et l’équilibre en mouvement.

Avec une prof qui sait motiver les troupes, tout le monde peut s’y mettre!

La breakdance se pratique en solo ou en équipe, en général au milieu d’un cercle de personnes. Les danseurs dansent chacun à leur tour en faisant un « passage » qui se déroule de la manière suivante :

le danseur s’avance au milieu du cercle et effectue des mouvements de jambe rapides qui rappellent ceux du boxeur Mohamed Ali ; cela s’appelle toprock, ou également « pas de prépa » (puisque c’est seulement le début du passage), pendant lequel le danseur s’échauffe et réserve la place nécessaire pour danser (remarque : un uprock peut aussi être effectué à la place du toprock) ;

le breakeur exécute des figures appelées footwork, ou passpass : pendant qu’il a ses mains au sol, ses jambes courent autour de son corps ;

le danseur effectue des figures au sol (les phases mouvement circulaire) qui mettent en avant soit sa vitesse d’exécution, soit sa force physique, soit sa créativité à enchaîner de manière originale plusieurs figures.

Majda Bjaoui

Formation classique et contemporain au Conservatoire National de Région de Montpellier, plus de 10 ans dans différentes structures.

En savoir plus

error: Le contenu est protégé !!